Temps de lecture : 2 min

Crédit Photo FFR

L’équipe de France féminine de rugby a débuté la coupe du monde de la meilleure des manières. Hier soir à Dublin les Bleues l’ont emporté 72 à 14 face à une vaillante équipe japonaise. Avec 12 essais marqués dont un triplé de Caroline Ladagnous, pour seulement 2 encaissé, le bilan est très positif pour les joueuses.

Gaëlle Mignot, la capitaine est fière de la performance de son équipe: Je pense qu’on a rempli le contrat. Physiquement on a réussi à tenir de la 1ère à la 80e minute. On a mis beaucoup de rythme et on les a mis en difficulté. Elles ont craqué et c’est ce qui nous a ouvert des brèches pour aller marquer des essais. C’est positif pour la suite de la compétition. Au niveau de l’attaque on a fait un match plutôt complet. Après il y a quelques fautes de main, mais on a énormément joué. On a eu beaucoup de ballons  donc forcement il y a quelques déchets qu’il faudra corriger. C’est un jeu complet. Toute l’équipe a fait le travail, on a respecté le projet de jeu qu’on avait envie de mettre en place. Ca les a fait craquer et c’est pour cela qu’il y a un score élevé à la fin. 

Yanna Rivoalen, la demie de mêlée analyse le match: On était très déterminées et concentrées. On voulait vraiment faire une bonne entame de match et de coupe du Monde. Je pense qu’on est entrées sur le terrain avec une envie de bien faire et de les étouffer avec le rythme qu’on a mis dans le jeu. C’est très positif. On a réussi à mettre beaucoup de points. Et c’est importanant vu la poule dans laquelle on est. On ne sait pas comment ça va se jouer. Donc très contente parce que c’est une grosse victoire, mais il y a quand même des choses qu’il va falloir améliorer pour les prochaines rencontres. 

Première sélection et premier essai pour Amedee Montserrat, le tout en coupe du Monde. Ses impressions après sa première cape: Je pense que j’ai beaucoup d’envie. Après de la pression on en a toujours. Aujourd’hui c’était beaucoup de pression positive. Les filles autour de moi m’ont beaucoup aidé et bien integré au groupe. Cela s’est fait assez rapidement. Je suis contente d’être ici et d’avoir joué ce premier match. 

Maïa, à Dublin.