Haut

Portrait de Gabrielle Vernier : une jeune bleue en pleine ascension

Gabrielle Vernier Equipe de France rugby féminin

Portrait de Gabrielle Vernier : une jeune bleue en pleine ascension

Temps de lecture : 4 min

Ce week-end a débuté le tournoi des 6 nations 2018. L’Équipe de France féminine a entamé son tournoi, ce samedi 3 février au Stade Ernest Wallon contre l’Irlande. Les bleues ont réussi leur entrée et sortent gagnantes de cette confrontation sur le score de 24-0 avec, en prime, le bonus offensif. Les 4 essais du match ont été marqués par  Banet (6″), Le Pesq (25″, 74″), Trémoulière (34″),  avec 2 transformations  par Trémoulière (34″, 75″).

Gabrielle Vernier faisait partie des 4 villeneuvoises sélectionnées pour ce tournoi des 6 nations 2018 à tout juste 20 ans. Elle qui fêtait ses premières sélections en équipe de France U20 et Seven Développement l’année dernière, a connu une ascension éclair.  Rentrée à la 60ième minute au poste de second centre, elle a été l’auteur d’un excellent plaquage sur l’irlandaise Megan Williams (vidéo ci-dessous).

Crédit Photo : Didou17.photos

Nous avons eu la chance de nous entretenir avec elle, quelques jours avant ce match.

 

Fiche joueuse :

gabrielle-vernier

Crédit photo : LMRCV

  • Poste : Centre (12/13)
  • 3 sélections Équipe de France XV
  • 1 sélection en stage Seven Développement
  • 3 sélections en Equipe de France U20 (poste de 10)
  • Qualités premières : Plaquages / Offloads

 Palmarès :

  • Championne de France inter region et Capitaine avec de la sélection Ile de France
  • Championne de France avec Lille 2016 à XV
  • Championne de France avec Lille 2017 à VII

Bonjour Gabrielle, est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle Gabrielle Vernier, j’ai 20 ans.  J’ai commencé le rugby à 10 ans en jouant avec les garçons. Je suis passée par Rueil-Malmaison, le Racing Nanterre et je joue actuellement à Lille (LRMCV) depuis maintenant 3 ans. A côté du rugby, je suis en 3ième année d’école d’ingénieur à l’ICAM à Lille.

 

Comment et pourquoi as tu commencé le rugby ?

J’ai commencé par le tennis mais mes deux frères jouaient au rugby, ça me plaisait vraiment alors je me suis lancée dans le rugby !

 

Quelle a été ta réaction à l’annonce du groupe pour les 6 nations ?

J’étais super heureuse, ça me tombe un peu des bras. Quand tu as ton rêve à portée de main et que tu es sur le point de le réaliser en jouant un match des 6 nations pour le XV de France féminin… Je suis l’équipe de France depuis des années et cette fois-ci, c’est moi qui vais jouer sur le terrain.  Franchement, je ne réalise pas du tout… c’est un rêve, je ne réalise pas !

 

Comment se passe ton intégration en équipe en Équipe de France ?

Pour la tournée de novembre, il y avait beaucoup de nouvelles et pas mal d’anciennes aussi. Les anciennes nous ont super bien intégrées ainsi que les coachs.  Il y avait plusieurs activités organisées toutes ensemble.

 

Quel est ton plus grand succès, ta plus grande déception  ?

Être prise au tournoi des 6 nations, c’est une grande réussite. Et en club, je dirais le titre de championnes de France avec Lille à XV. Le moment le plus dur, c’est quand on a perdu en finale l’année dernière avec Lille.

 

Top 8 Rugby Féminin 2017 LMRCV

Crédit photo : Jean-Philippe Bézier

Quels sont tes objectifs pour 2018 ?

Pour 2018, l’objectif c’est d’être championne de France en club de nouveau. Mon autre objectif est en train de se réaliser puisque que c’était d’être prise au tournoi.

 

Si je te dis professionnalisation du rugby féminin ?

C’est à construire, petit à petit, mais je ne pense pas que ça puisse arriver d’un seul coup. Je suis tout de même contente de faire des études à côté, mais c’est vrai que si l’on me propose de vivre du rugby et de ne faire que ça, moi je te dis oui. Par contre, c’est quelque chose à mettre en place petit à petit, car si le rugby féminin se professionnalise trop vite, ce sera le bordel.

 

Le super pouvoir que tu souhaiterais avoir sur le terrain ?

La téléportation pour me téléporter dans l’en-but et mettre un essai directement.

 

Un conseil pour les jeunes rugbywomen ?

Faites vous plaisir en jouant, continuez votre chemin pas à pas en vous fixant des petits objectifs et au final quand tu termines tes petits objectifs tu te rends compte que le gros objectif n’est pas loin derrière.

 

On souhaite le meilleur à Gabrielle et notamment d’être au rendez-vous la semaine prochaine au Scotstoun Stadium de Glasgow à 19h00. La France affrontera l’Écosse pour le deuxième match du tournoi. En attendant, on vous laisse apprécier cet essai face au Stade Toulousain.

 

Crédit vidéo : Women’s Rugby Comp

Crédit photo :

LMRCV

Jean Philippe Bezier

Women’s Rugby Comp

Didou17.photos

 

 

Laisser un commentaire

Share This