Temps de lecture : 2 min

La France rencontrera la Colombie, Hong-Kong et Madagascar en phase de poule du TQO de Monaco les 19 et 20 juin prochains. Pour pouvoir se qualifier aux JO, il faudra que les bleues assument leur rôle de favorites et sortent premières ou deuxièmes de leur poule. Présentation des forces en présence.

Crédit photo : extrait de l’affiche officielle de la compétition, fédération monégasque de rugby.

Las Tucanes – Colombie

En 2016, les colombiennes se qualifient pour les premiers JO de l’histoire dans un pays voisin, le Brésil. Pendant la compétition olympique, les Tucanes ne parviennent pas à vaincre leurs adversaires et terminent à la dernière place du tournoi. Elles ont malgré tout eu l’opportunité, pendant les phases de poule, de se frotter à celles qui deviendront les championnes olympiques, les australiennes.

Trois en plus tard, en 2019, l’équipe de Colombie est médaillée de bronze lors du Lima 2019 Pan America Games. Après une préparation lors d’un tournoi amical aux Etats-Unis, les joueuses colombiennes, 28e au classement mondial, viennent à Monaco avec l’envie de renouveler l’exploit d’une qualification olympique.

The Makis – Madagascar

Les malgaches sont les adversaires les moins bien classées de la poule. Elles pointent à la 33e place du classement World Rugby. Cependant, les Makis sont parvenues à se hisser en tournoi de repêchage olympique en terminant 3e derrière l’Afrique du Sud et la Tunisie en 2019. Et elles ont battu à plusieurs reprises les Gazelles tunisiennes et l’équipe du Kenya lors du tournoi amical organisé par Rugby Afrique en mai dernier.

Les Makis ne sont pas favorites et devront s’employer pour sortir de la phase de poules. Mais elles peuvent créer la surprise.

The Dragons – Hong-Kong

Sur le papier, les Dragons de Hong-Kong sont les adversaires les plus dangereuses pour les bleues. A la 18e place du classement mondial, l’équipe asiatique a de l’expérience et un beau palmarès. Hong-Kong a terminé vainqueur des Asia Sevens en 2012, 2014, 2016 et des jeux asiatiques en 2018.

Dans le pays, le rugby prend de de l’ampleur et les joueuses ont envie de faire une belle performance à Monaco et peut-être aux JO, avant de disputer le Hong Kong World Rugby Women’s Sevens Series, qui se déroulera en novembre 2021.

Lire aussi : le groupe pour préparer le TQO