Temps de lecture : 3 min

La cérémonie des World Rugby Awards s’est déroulée lundi 7 décembre. Maggie Alphonsi, ancienne internationale anglaise et membre de la World Rugby Hall of Fame, et Alex Payne, présentateur de rugby pour la chaîne Sky Sports, ont animé la soirée dans un format virtuel.

Au milieu de toutes les néo-Zélandaises et anglaises, deux françaises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Il s’agit de Jessy Trémoulière, élue meilleure joueuse de la décennie, et Safi N’Diaye, nommée 3e ligne centre de la Dream Team de la décennie.

Un format particulier cette année compte-tenu de la crise sanitaire

Compte-tenu de la crise sanitaire du Covid-19, qui a fortement impactée les compétitions internationales, les World Rugby Awards ont souhaité rendre hommage aux membres de la famille du rugby en première ligne dans les hôpitaux et centres de soin. Ils ont également souhaité primer les joueurs et les équipes qui se sont illustrés pendant la dernière décennie.

Les fans de rugby ont pu choisir le meilleur joueur et la meilleure joueuse du XV et du 7s de la décennie et le meilleur essai masculin et féminin à XV de la décennie. Le jury, quant à lui, a constitué les « Dream Team » des XV masculin et féminin.

Jessy Trémoulière élue meilleure joueuse du XV de la décennie

Photo Didou

Le public était invité à sélectionner une joueuse parmi celles qui avaient été primées par le passé. Les votants avaient ainsi le choix entre trois Black Ferns (Carla Hohepa, Kendra Cocksedge et Portia Woodman), trois anglaises (Michaela Staniford, Sarah Hunter et Emily Scarratt), la canadienne Magali Harvey et Jessy Trémoulière, l’arrière du XV de France. La française a obtenu la distinction.

La Néo-Zélandaise Portia Woodman fait le doublé

Portia Woodman est élue meilleure joueuse de 7s féminin de la décennie. Le public avait, une fois encore, le choix parmi la liste des lauréates passées, à savoir quatre Black Ferns (Kayla Mcalister, Portia Woodman, Michaela Blyde et Ruby Tui) et deux australiennes (Emilee Cherry et Charlotte Caslick).

La joueuse des Black Ferns gagne également le plus bel essai du XV féminin de la décennie devant ceux de l’australienne Alison Miller, la canadienne Magali Harvey, la galloise Megan Work et l’anglaise Danielle Watermann.

Safi N’Diaye, n°8 dans la Dream Team du XV de la décennie


Photo Didou

Au milieu des huit anglaises et six néo-zélandaises, on trouve une française : Safi N’Diaye. La joueuse a confessé : « même si beaucoup d’autres joueuses auraient pu être nommées à ma place, je suis chauvine, et je suis très fière et très heureuse de représenter la France ».

Lire aussi : World Rugby Award Gaëlle Mignot nominée