Haut

Coupe du monde 2021 : un format plus compétitif et proche du bien-être des joueuses

Coupe du monde 2021 : un format plus compétitif et proche du bien-être des joueuses

Temps de lecture : 2 min

Le processus de sélection du pays hôte pour La coupe du monde 2021 est lancé. World Rugby souhaite se projeter sur un nouveau format plus compétitif et proche du bien-être des joueuses.

 

L’Australie et la Nouvelle-Zélande encore en course

L’Australie, l’Angleterre, la France, la Nouvelle-Zélande, le Portugal et le Pays de Galles avaient fait part de leur volonté d’accueillir la prochaine Coupe du Monde de Rugby Féminin en 2021. Jamais un tel intérêt pour cette compétition avait été porté. Finalement, seulement l’Australie et la Nouvelle-Zélande se sont déclarés prêts à organiser la Coupe du Monde de Rugby Féminin. Les fédérations avaient jusqu’au 10 août pour déposer leur dossier de candidature. Le pays hôte sera sélectionné par le Conseil de World Rugby le 14 novembre. A noter que pour la première fois le tournoi se déroulera dans l’Hémisphère Sud.

 

De grands changements annoncés

Tout d’abord, le nombre de jours de compétition sera rallongé de 23 à 35 jours  afin de permettre l’ajout de quarts de finale et des périodes de repos plus longues entre les matchs. Le nouveau calendrier des matchs proposera des périodes de repos de 4 jours entre les matchs de poules et 5 à 6 jours lors des matchs à élimination direct.  Enfin, la taille des équipes sera elle aussi revue de 28 à 30 joueuses. Ces décisions ont été validées dans l’objectif d’améliorer le bien-être des joueuses et d’assurer un format plus compétitif.

 

Comme le note le président de World Rugby, l’édition 2017 en Irlande a rencontré un succès phénoménal et les deux fédérations feront tout pour aller encore plus loin. Et vous, que pensez-vous de ces deux candidatures ? N’hésitez pas à partager votre avis sur nos réseaux sociaux !  

 

Crédit Photo : FFR

 

Laisser un commentaire

Share This