Temps de lecture : 3 min

La semaine prochaine aura lieu la 7ème édition des championnats du monde universitaire de Rugby 7s. Nos Bleues prendront le départ pour Swansea au Pays de Galles lundi pour une compétition qui se déroulera sur 3 jours du 6 au 9 juillet.

Lors de la dernière édition en 2014 au Brésil, les Françaises ont terminées Vice-Championne du monde, en s’inclinant en finale 26-17 contre le Canada.

Nous avons joint le coach de cette équipe Didier SOULIES. Cette année, les ambitions sont claires “On n’y va pas pour participer, on y va pour gagner!”. La particularité des championnats universitaire est qu’il est très difficile de connaitre à l’avance le niveau d’opposition proposée par les adversaires.

Cette année 10 pays participent à ces championnat, ils seront réparti en deux poules de 5.

POULE APOULE B
Grande BretagneCanada
FranceChine
JaponAustralie
Nouvelle ZélandeEspagne
ItaliePortugal

“Je pense que l’Italie et le Japon seront plus simple mais on ne sait jamais, il faut faire attention et ne pas vendre la peau de l’ours tout de suite!” L’Angleterre et la NZ semblent les plus gros adversaires de la poule. C’est la première participation de la NZ à ces championnats du monde, “on ne connait pas le niveau de leur filière universitaire, mais ce sera probablement un bon niveau”. Les bleues devront terminer dans les deux premières de cette poule de 5 pour participer à la CUP.

Joanna Sainlo, la capitaine, était déjà de la partie au Brésil il y deux ans.

“Nous avons un groupe homogène, des filles très sympas. Le groupe a montré des choses intéressantes. Jusqu’à présent, on s’est battis dans la victoire donc c’est plus facile. Le groupe est solide, il y a du vécu tant rugbystiquement que mentalement”. Le groupe a remporté en mai le tournoi Howard Hinton. Elles ont ensuite fait une semaine de stage à Lacanau avec le centre élite ainsi qu’un tournoi en aquitaine afin de peaufiner la préparation avec des oppositions.

Deux filles sous contrat 7, non retenues pour RIO, intègrent le groupe. Elles pourront apporter leur expérience et amener une plus value intéressante à ce groupe.
La filière universitaire permet également de découvrir des nouveaux talents et deux jeunes joueuses (Joanna Griset et Caroline Drouin) intégreront le centre élite l’an prochain. La filière excellence vient apporter au groupe universitaire et dans l’autre sens cela fait éclore de jeunes talents, quel bel échange! 😉

LE GROUPE

Blandine Gadioux (Bordeaux)
Mégane Delavalle (Bordeaux)
Emma Roubinet (Bordeaux)
Morgane Peyronnet (St. Toulousain)
Roxane Bilon (St. Toulousain)
Juliette Fregier (St. Toulousain)
Amélie Mugnier (St-Orens)
Caroline Drouin (Rennes)
Lenaïg Corson (Rennes)
Yolaine Yengo (Rennes)
Joanna Griset (Bobigny)
Joanna Sainlo (Bobigny)