Comme l’an dernier nous vous proposons de retrouver les mots des capitaines avant le démarrage du TOP8. Elles nous ont confiés comment se passait la préparation de cette nouvelle saison, l’intégration des nouvelles joueuses ainsi que les objectifs.

Transferts

Alors que l’an passé le Stade Rennais accueillait deux Fidjiennes, cette année c’est le LMRCV qui intègre trois internationales Écossaises ! Jade Kondel, Chloe Rollie et Lisa Thomson viennent de signer un contrat pro avec leur fédération et joueront cette saison sur le sol français avec les Nordistes.

Côté internationale Françaises, on notera un gros transfert avec l’arrière du XV de France Jessy Tremoulière qui quitte son club historique ASM Romagnat pour rejoindre le Stade Rennais.
C’est ensuite surtout chez les catégories jeunes que les mutations ont été nombreuses, avec de nombreuses U20 (ou anciennes U20) qui ont ainsi déménagé cet été. En voici quelques unes d’entre elles…
Montpellier a bien recruté avec notamment les arrivées de Andrea Marcial et Agathe Sochat (Stade Bordelais), Prune Pégot et Mélanie Combébias (Stade Toulousain).
Clara Joyeux et Mélanie Daugreil arrivent de leur côté à Blagnac.
Bobigny a beaucoup recruté chez les cadettes championnes de France XV et 7s avec le comité Ile de France avec notamment l’arrivée de Nassira Konde. Salma Klein, championne d’Europe 7s U18 l’an passé avec Nassira rejoint également Bobigny (Blagnac). Une autre championne d’Europe 7s U18, Meg Mambé (USAP), rejoint quant à elle l’ASM Romagnat ainsi que l’ancienne U20 Ophélie Gincourt (Caen). De son côté Maelia Lapoujade quitte Bordeaux pour le Stade Toulousain.
Ces noms sont loin d’être une liste exhaustive des mutations et on a hâte de découvrir les nouveaux talents sur les prés !

Safi N’Diaye, Montpellier RC :

La préparation se passe bien, les nouvelles sont déjà bien intégrées grâce au stage de 10 jours en Irlande qui a permis à l’équipe de mieux se connaître, d’avancer sur le projet de jeu et de faire une prépa physique intense.
L’objectif est de faire aussi bien que les saisons précédentes de viser le plus haut.

Ingrid Amigorena, AS Bayonne :
La préparation se passe très bien on a bien travaillé physiquement cet été. Nous sommes passées au rugby depuis quelques semaines et ça commence à prendre forme. Les filles sont assidues et les nouvelles recrues se sont bien intégrées dans l’équipe. On sait que le niveau sera plus élevé cette année mais ça ne nous fait pas peur, on travaille pour. Nous sommes impatiente de commencer les matchs. L’objectif sera de gagner le plus de matchs possible et pourquoi pas tenter les qualif mais on prend les matchs les uns après les autres.

21317727_1850226554992820_7353820591797079373_n

Caroline Thomas, ASM Romagnat :
Je n’ai pas fais la préparation avec l’équipe comme j’étais en Irlande pour la CDM, mais j’ai suivi ça à distance. La prépa a été intensive et studieuse pour les filles.
Les nouvelles recrues sont arrivées au fil du mois d’août pour rejoindre le groupe. Elles ont pu travailler physiquement, mais aussi revoir le plan de jeu étant donné l’arrivée de nombreuses filles (cadettes et mutations).
Personnellement, j’ai repris avec le weekend d’intégration, nous sommes allées faire un weekend commando, et j’ai chaussé les crampons lundi avec les autres. Je suis contente de remettre les pieds sur le terrain après 3 semaines de vacances.
Pour cette saison, les objectifs sont simples: se maintenir bien évidemment, mais nous visons même le milieu de tableau avec le groupe que nous sommes en train de construire.
Il va falloir retrouver des automatismes et des repères car nous avons un bon renouveau, mais tout ce que j’ai vu pour l’instant est de bon augure.

Laura Di Muzio, LMRCV :
La reprise s’est très bien passée de notre côté. Nous avons conservé un noyau dur de joueuses, tout en intégrant des nouvelles, notamment 3 écossaises et une belge.
Evidemment, on a cœur de faire mieux que l’année dernière, à savoir, accéder à la finale et ramener le bouclier. Quand on goutte à ça, on a envie d’y retourner !
On a ça en ligne de mire mais on veut avant tout prendre du plaisir tout au long de la saison, parce que c’est comme ça qu’on vit une belle aventure. On sait bien que l’année va être très difficile. Le niveau du championnat ne fait qu’augmenter. Il n’y a qu’à voir le rugby proposé à la dernière coupe du monde, ça envoie ! Le rugby féminin est en train d’évoluer et il faut qu’on attrape le train en route !

Audrey Abadie, Blagnac RF :
Une bonne préparation d’été avec un encadrement remanié qui amène de nouveaux axes de travail physique et rugbystique. Nous avons effectué deux matchs amicaux pour se préparer au mieux et intégrer anciennes comme nouvelles les nouveaux principes de jeu.
Concernant l’état d’esprit du BRF cette année, malgré la perte de leader dans le groupe, c’est d’arriver à faire tout aussi bien que l’année dernière (1/2 finale). Cependant nous restons concentrées sur chaque matchs que nous prendrons les uns après les autres à commencer par ce week-end à Bobigny.

Maider Jaureguy, AC Bobigny :
Cette nouvelle saison commence bien pour les Louves de Bobigny, avec l’arrivée d’un nouveau staff, et de nombreuses jeunes joueuses, qui amènent beaucoup de fraîcheur et de dynamique dans ce groupe. Nous venons de passer 2 week-ends tous ensemble, à l’occasion d’un stage d’intégration et de cohésion, puis le week-end dernier lors d’un stage rugby clôturé par une rencontre amicale contre les joueuses de Caen.
Nous découvrons petit à petit le projet de jeu amené par nos nouveaux entraîneurs, et commençons à prendre nos repères ensemble sur le terrain. L’objectif pour cette année sera que les Louves de Bobigny prennent du plaisir à se retrouver et à jouer ensemble, afin d’aller le plus loin possible dans le championnat!

21762031_1503160133053288_5124150312363863935_n

Sofia Stefan, Stade Rennais :
Notre début de saison a commencé très tôt avec la prépa physique et en début du mois d’août sur le terrain également. Les filles ont fait une grosse prépa en vue du TOP8 toujours plus compétitif.
Les filles qui ont joué la coupe du monde sont retournées sur le terrain peu à peu en fonction de leur état physique pour rejoindre le collectif qui voit cette année plusieurs filles monter des U18 et pas mal de nouvelles arrivées.
Le retour de la coupe du monde ou d’une compétition internationale n’est jamais facile mais ce groupe a su faire face aux différentes épreuves de ce nouveau début.
Le groupe élargi du TOP8 a eu l’occasion de jouer un test match international contre le Saracens, une belle occasion de tester les nouvelles, et de faire un stage d’intégration avant de démarrer le championnat, l’équipe donc se construit jour après jour!
L’objectif de cette année est de faire mieux que la saison dernière et de viser le plus haut possible! Je ne peux pas dire plus 😁 en Italie on dit que ça porte malheur d’annoncer les choses avant qu’elles ne se passent !

Roxane Bilon, Stade Toulousain :
Concernant le Stade Toulousain, nous avons repris les entraînements le 7 août avec une grosse préparation préparation physique mais aussi pas mal de rugby. Car il faut retrouver des automatismes, se réapproprier le projet de jeu.
Nous ressortons d’un week-end de cohésion. Nous avons eu un match amical contre Lons. A une semaine de la reprise du championnat, avoir une réelle opposition nous a fait le plus grand bien. Nous avons hâte de débuter le championnats, et nos objectifs sont de faire, au moins aussi bien que l’année dernière. Cela fait deux ans que nous allons en demie finale, pourquoi pas plus cette année !
Concernant l’intégration des nouvelles, nous avons eu l’occasion ce week-end de souder le groupe avec une quinzaine de nouvelles seniors (équipe élite et fédérale). L’ambiance est vraiment bonne et que ça promet une belle année pour les deux équipes !

Sélina

Publicités