Hier soir se disputait le premier match des Bleues pour la Coupe du monde de rugby 2018 à Dublin. L’équipe de France était opposée à l’équipe du Japon. Si les Françaises sur le papier étaient largement données favorites, sans aucun match de préparation à leur actif, le Japon devait leur permettre de prendre confiance et de réciter leur rugby. 

Rugby Féminin Toute l’actu! revient sur la rencontre.

On a d’abord assisté à la volonté de la part des entraîneurs de vouloir préserver certains cadors de l’équipe. Ainsi, Audrey Forlani, Marjonie Mayans ou encore Audrey Abadie sont restées sur le banc la première mi-temps. Ce qui a également permis à d’autres joueuses d’accéder à leur première titularisation.

Néanmoins, l’équipe titulaire a su dès l’entame du match mettre à mal les Japonaises.       Il n’a en effet pas fallu attendre plus d’une minute de jeu pour voir inscrire le premier essai des Bleues.  Sur le coup d’envoi l’arrière japonaise ne parvient pas à se saisir du ballon et la troisième ligne française Romane Ménager s’en saisit et fait parler sa vitesse avant d’aplatir dans l’en-but japonais.

5 – 0,  début d’une longue série d’essais pour l’EDF

5 minutes plus tard c’est au tour d’Elodie Guiglion de concrétiser un temps fort des joueuses du Quinze de France. L’essai fait suite à une mêlée dans les cinq mètres japonais et à un bras cassé joué rapidement par l’ouvreuse, Yanna Rivoalen.

10 – 0,  quelle entame de match !

Le quart d’heure de jeu n’est pas atteint que les Françaises enfoncent la marque grâce à un ballon porté de plus de 20 mètres ! Essai immédiatement suivi de celui de l’ancienne septiste Caroline Ladagnous qui a su faire parler ses capacités athlétiques hors-normes.

22 – 0,  les japonaises n’ont pour le moment pas la mainmise du ballon 

Il aura fallu 23 minutes de jeu pour voir l’Equipe du Japon entrer dans les 22 mètres des Bleues. La troisième ligne japonaise, Mateitoga Bogidraumainadave, véritable moteur de cette équipe japonaise vient aplatir en force face à deux joueuses françaises.

22-7,  un match qui commence enfin à s’équilibrer ? 

Trentième minute : Les Japonaises se débarrassent trop vite du ballon et par un jeu au pied rendent la possession aux Françaises. Il n’en fallait pas moins pour Lénaïg Corson qui après deux raffut et une traversée d’une dizaine de mètres vient servir Caroline Boujard pour la finition.

29 – 7,  les Françaises déroulent leur rugby

Tandis que la sirène annonce la mi-temps, les Bleues jouent la mêlée et démontrent une nouvelle fois cet envie d’enfoncer la marque. Primordiale car seulement le premier de chaque poule est directement qualifié pour les demi-finales, accompagné du meilleur deuxième. Alors qu’elles étaient dans les 5m de l’équipe japonaise, les Françaises perdent le ballon. Le Japon botte le ballon hors des limites du terrain.

C’est la mi-temps au Billings Park.  La France mène 5 essais à 1 et domine logiquement 29 – 7.

Coup dur dès la reprise pour les joueuses japonaises. Leur n°8, auteur du premier essai sort sur blessure. Tandis que les entraineurs français font tourner leur effectif.

La seconde mi-temps, à l’image de la première débute par un essai français. C’est Elodie Guiglion qui vient inscrire son doublé. Les Bleues continuent de jouer sur leurs points forts. Un ballon porté est de nouveau formé, le ballon est finalement sorti par la demi d’ouverture qui joue au pied de façon remarquable dans la transversale, malheureusement mal capté par la jeune Amédée. C’est une nouvelle fois Caroline Ladagnous qui fait parler son physique. Elle enchaîne les raffuts et inscrit un doublé.

39 – 7,   On espère un sursaut de la part de l’équipe japonaise 

Malgré une volonté de la part des Japonaises de produire du jeu, la défense française et en place et stop l’avancée de son adversaire. Les espoirs japonais s’en vont quand Caroline Ladagnous intercepte le ballon et file droit vers l’en-but inscrire son troisième essai.

53 – 7, les Françaises viennent d’inscrire leur dixième essai !

Les Bleues en veulent toujours plus, à l’image de la très jeune Amédée Montsserat qui pour sa première titularisation vient s’offrir un essai après une course de près de 60 m ! Rien ne va plus pour le Quinze japonais qui écope d’un carton rouge suite à un plaquage jugé dangereux.

Les Japonaises amoindries subissent les offensives des Françaises et encaissent coup sur coup deux essais. Le premier est signé Romane Ménager et le second est inscrit par Marjorie Mayans.

72 – 7, plus que quelques minutes à jouer !

Les Japonaises en quête de résurrection parviennent finalement à se relancer en toute fin de partie. Elles inscrivent leur second essai.

Le score n’évoluera plus malgré l’effort de part et d’autre de vouloir jouer jusqu’au bout. Score final : 72 – 14.

Les Bleues ont parfaitement réussi leur entrée dans cette coupe du Monde 2018. Elle signe au Billings Park une très large victoire en inscrivant 12 essais à 2. Prochain match, dimanche même heure contre l’Australie. Si les Australiennes se sont inclinées 17-19 contre les Irlandaises, nul doute qu’elles auront à coeur de ne pas laisser filer la victoire ! 

 

Mélanie

 

 

 

 

 

Publicités