Alors que commence la trêve de deux mois afin que les matchs internationaux perturbent le moins possible le championnat, qu’en est-il du classement de la première division Elite ? Qui sont les leaders ? Quelles sont les équipes pouvant encore prétendre à une qualification en phases finales ?

Le classement :

top-8

Les chiffres à retenir :

  • 4 : C’est le nombre d’équipes qualifiées à l’issue de la phase régulière pour les demi-finales. C’est le nombre d’équipes qui se disputent les 3 places restantes pour les phases finales.
  • : C’est le nombre de journées restantes
  • 1 :  C’est également le nombre d’équipe déjà qualifiée pour les demi-finales.

   Le LMRCV en battant ce week-end le BSORF dans des conditions climatiques plus que difficiles s’est assuré une place qualificative pour les demi-finales. Le BSORF actuel second du championnat, peut se consoler. En décrochant le point de bonus défensif à l’issue d’un match serré, il permet d’éloigner Rennes, de la course à la qualification.

Crédits photo Neil Kennedy
Crédits photo Neil Kennedy

Ce que l’on retient, c’est qu’à deux journées de la fin de la phase régulière seul le LMRCV pourra profiter pleinement de la chandeleur. Le Stade Rennais pour le moment au pied des phases finales peut encore se qualifier. En effet, le BSORF pourrait dans un scénario plus que funeste voir les phases finales s’éloigner si le Stade Rennais parvenait à gagner ses trois matchs restants, que Montpellier remportait un de ses matchs (autre que celui contre Rennes), et enfin que lors de la dernière journée le Stade Toulousain parvienne à s’imposer face au BSORF avec le bonus. En comptant également sur le fait que le BSORF lors de ses deux derniers matchs concède deux défaites et ne récupère aucun point bonus. Vous l’aurez compris cela relèverait presque du coup du sort, mais reste mathématiquement possible.

A l’issu de ce scénario fou, scénario où les leaders du championnat « s’écrouleraient » et que le Stade Rennais « s’envolait », on pourrait obtenir ce type de classement :

  1. Montpellier 44 pts ( 1V)
  2. Rennes 44 pts (3V)
  3. LMRCV 43 pts (déjà qualifié)
  4. STRF 43 pts (1V)
  5. Bsorf 42 pts (0V)

C’est donc un championnat qui nous promet encore de belles émotions jusqu’à la toute dernière journée !

   Et l’an dernier, c’était comment déjà ?

A cette même période l’an dernier les 3 premiers du championnat s’étaient déjà assurés une place pour les phases finales qui opposaient le LMRCV au BSORF et le MRC au STRF.

Ainsi, si le classement ne change pas on retrouverait les mêmes équipes en phase finale, mais nul doute que la revanche sera prometteuse !

Victoire du LMRCV face à Montpellier lors de la finale du TOP 8 2016
Photo: DR        Victoire du LMRCV face à Montpellier lors de la finale du TOP 8 2016

 

   Quelques statistiques :

  • 4 meilleures attaques du championnat

    – Montpellier 360 pts et 55 essais

    – Bsorf 324 pts et 47 essais

    – LMRCV 258 pts et 39 essais

    – Stade Toulousain 250 pts et 36 essais

  • 4 meilleures défenses du championnat

    – Bsorf 112 pts et 16 essais encaissés

    – STRF 143 pts et 19 essais encaissés

    – Montpellier 148 pts et 19 essais encaissés

    – LMRCV 157 pts et 23 essais encaissés

Vous pouvez suivre en temps et en heure les statistiques des 8 clubs ici

Parmi les 5 équipes à se disputer les 4 places qualificatives pour les demi-finales lesquelles seront les plus affectées par le manque des internationales ?

Parmi les 32 joueuses retenue pour le stage pour affronter l’Angleterre en ouverture du Tournoi des 6 Nations le 04 février à Twickenham, on retrouve 4 joueuses du BSORF, 4 joueuses du LRMCV (qui souffrira aussi du manque de ses 3 internationales belges), 3 joueuses de Montpellier et Rennes (qui sera aussi affectée par le départ de 4 internationales italiennes) et 1 joueuse du STRF. Mais seulement 23 joueuses seront désignées pour partir en Angleterre, les 9 joueuses restantes seront remises à la disposition de leur club.

Néanmoins avec une seule joueuse appelée, il semblerait que le STRF soit l’équipe qui serait la moins « affectée » par le manque des internationales.

Il faut ajouter à cette liste les joueuses retenues pour participer au Tournoi de Seven à Sydney, les 3 et 4 février. Deux filles pour le MRC ont été convoquées, une pour le LMRCV, une aussi côté BSORF et STRF et aucune fille de Rennes n’a été retenue.

Enfin, n’oublions pas les – 20 ans parmi lesquelles figurent 4 joueuses du STRF, 4 du BSORF, 2 du LMRCV et 1 côté MRC et Rennes (Céline Allaimnat préparatrice physique des U20 à Rennes venant tout juste de rechausser les crampons)

Au total, le LMRCV avec 10 filles internationales toutes nationalités confondues, contre 9 pour le BSORF, 8 pour Rennes, 6 pour le MRC et le STRF, est l’équipe qui devra savoir gérer au mieux le manque de ces internationales. Rappelons toutefois que la trêve de deux mois permet justement aux clubs de ne pas trop être impactés par les matchs internationaux.

ASM Romagnat vs STRF - 22 jan 2017 ( Crédits photo Renaud Baldassin & STRF)
ASM Romagnat vs STRF – 22 jan 2017 ( Crédits photo Renaud Baldassin & STRF)

   Quel parcours pour les équipes ?

– Le LMRCV est resté invincible depuis les demi-finales de la saison passée mais a connu deux défaites consécutives avant de se relancer face au BSORF le week-end dernier.

– Le BSORF a connu un bon début de saison, a été régulier pour le moment puisqu’il n’a jamais quitté l’une des 3 premières places du classement.

– A l’inverse Montpellier a connu un début de saison difficile, à la fin de la phase aller elle comptait tout juste une victoire de plus que de défaites.

– Le STFR a lui aussi encaissé 4 défaites, dont 3 dans les 6 derniers matchs.

– Rennes est l’équipe, parmi les 4 qui peuvent prétendre à la qualification, qui a connu le plus mauvais début de saison. Mais c’est aussi la seule équipe qui reste invaincue depuis 4 matchs.

Si rennes au vu de ses dernières performances semble être sur le papier l’équipe la plus en « forme », elle devra néanmoins affronter lors de la dernière journée de la phase régulière, la meilleure attaque du championnat, Montpellier. De même pour les joueuses du STRF, si elles tiennent pour le moment leur ticket entre leurs mains, elles devront encore affronter le BSORF là aussi lors de la dernière journée, un derby qui s’annonce une nouvelle fois pétillant.

En bref, à l’heure actuelle il est presque impossible de dire qu’elles vont être les 3 autres équipes à rejoindre le LMRCV en phases finales. Si le BSORF est l’équipe la mieux engagée, Rennes au pied du quatuor a encore son mot à dire.

Jusqu’au bout de la phase régulière, le championnat sera haletant, pour notre plus grand plaisir.

Mélanie

Publicités